Prières diverses

Prier pour nos défunts

Le 2 novembre, au lendemain de la fête de la Toussaint, l’Église commémore ses fidèles défunts.

Le 2 novembre, au lendemain de la fête de la Toussaint, l’Église commémore ses fidèles défunts. La messe est célébrée pour tous les défunts de l’année écoulée. Ce jour est traditionnellement consacré à une visite familiale au cimetière et à l’entretien des tombes.

La prière pour les morts appartient à la plus ancienne tradition chrétienne. C’est une prière par laquelle nous demandons que les défunts soient introduits dans la gloire de Dieu. A chaque messe, l’Église prie pour ceux qui sont morts. Elle prie d’abord “pour tous ceux qui reposent dans le Christ“ et elle élargit sa prière “à tous les morts dont seul le Seigneur connaît la foi.“(Prière Eucharistique).

Depuis les origines, l’Église a le souci d’assurer aux défunts une sépulture digne, par respect du corps et en témoignage de l’espérance de la résurrection. Le mot cimetière signifie « lieu de repos ». La tombe avec sa croix rappelle cette espérance chrétienne.

La commémoration des défunts est l’occasion particulière pour les familles de prier pour leurs proches qui sont morts, en demandant au Seigneur de les accueillir et à Marie et à tous les saints de les accompagner. Ce jour-là, les familles vont souvent se recueillir sur les tombes de leurs proches et déposer des fleurs, signe de vie. C’est un moment important pour faire mémoire de ceux qui nous ont quittés dans l’espérance de les rejoindre un jour auprès de Dieu. Dans certains lieux, l’Église convie les familles touchées par le deuil au cours de l’année, à venir prier le 2 novembre. Les noms des défunts dont les obsèques ont été célébrées dans l’année, sont rappelés.

Prière

Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen !

Nous sommes venus aujourd’hui pour rendre hommage à ceux qui nous ont quittés, et nous voulons les confier, encore une fois, à la tendresse de Dieu. Ici reposent : (citer les prénoms, éventuellement le lien de parenté pour expliquer aux enfants, l’année de leur décès). Nous pensons aussi à ceux qui ne reposent pas ici mais qui sont présents dans notre prière (même démarche). On peut partager un temps de silence, ou relever telle ou telle qualité ou trait marquant des personnes que l’on cite.

Ensemble prions :

Seigneur Jésus-Christ, avant de ressusciter, Tu as reposé trois jours en terre, et depuis ce jour-là, la tombe des hommes est devenue, pour les croyants, signe d’espérance en la Résurrection. Nous Te prions, Toi qui es la Résurrection et la Vie : donne aux morts de reposer en paix dans ce tombeau jusqu’au jour où Tu les réveilleras, pour qu’ils voient, de leurs yeux, dans la clarté de Ta face, la lumière sans déclin. Toi qui règnes pour les siècles des siècles. Amen !
Notre Père…

Sainte Marie, toi qui es notre douce mère sur cette terre et qui nous attires vers ton Fils, reçois notre prière et veille avec l’amour d’une mère sur nos morts maintenant qu’ils sont partis. Et donne-nous, nous qui sommes encore en marche sur terre, d’être fidèles à l’Amour de Dieu qui veut que nous ayons la Vie, et la Vie éternelle.
Je vous salue, Marie,…

Que le Seigneur nous bénisse, qu’il nous garde de tout mal et nous conduise à la vie éternelle. Amen !